Nouveaux traitements contre le diabète à l'horizon. | DSK-Support.COM
Santé

Nouveaux traitements contre le diabète à l'horizon.

Nouveaux traitements contre le diabète à l'horizon.

Il y a de bonnes nouvelles pour les diabétiques cette Journée mondiale du diabète (14 Novembre).
L'un des plus concernant la vie moderne de fléaux jours, le diabète affecte des millions d'enfants et d' adultes dans le monde.
Avec la prévalence de la maladie augmente rapidement à travers le monde - et en France - le diabète est en passe de devenir une épidémie majeure au cours de ce siècle.

285 millions de personnes vivant avec le diabète

Selon la Fondation mondiale du diabète (WDF), en 2016, 285 millions de personnes vivaient avec le diabète de environ 4,6% de la population de monde. Le WDF prévoit que ces chiffres augmenteront à 438 millions (7,8%) d'ici 2017.

De nouvelles thérapies prometteuses à l'horizon

Les bonnes nouvelles pour les millions de patients diabétiques est qu'il ya des nouvelles thérapies prometteuses à l'horizon qui ont le potentiel de changer le visage de traitement et la vie de millions de personnes vivant avec le diabète.
Ceci est selon le professeur Pankaj Joshi, professeur émérite ad hominem de la médecine à Medunsa et directeur du Centre Diabetes Care à Pretoria.
Particulièrement remarquable est une nouvelle classe de médicaments appelés thérapies à base incrétine, qui fonctionnent d'une manière différente de remplacement de l'insuline et antidiabétiques oraux.
Ces traitements ciblent une hormone intestinale appelée GLP-1 qui est connu pour être faible chez les diabétiques. « D' autres traitements du diabète ne traitent pas ces faibles taux de GLP-1. Les incrétines sont donc prêts à ajouter une nouvelle dimension à la thérapie du diabète à l'avenir, explique le professeur Joshi.
La Fédération Internationale du Diabète définit le diabète comme une maladie chronique qui se développe lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d' insuline ou lorsque le corps devient incapable d'utiliser l'insuline qu'il produit effectivement. L'insuline est une hormone sécrétée par le pancréas qui permet aux cellules d'absorber le glucose du sang et de l'utiliser pour l'énergie. Diabète conduit à des taux élevés de glucose (sucre) du sang (hyperglycémie), associés avec des dommages à long terme dans le corps.
« Bien que le diabète ne se guérit pas , il peut être géré de façon efficace, permettant à ceux avec la condition de mener une vie normale, en bonne santé, dit Shelley Harris, porte - parole de la société mondiale de soins de santé du diabète, Novo Nordisk.

Il existe trois principaux types de diabète: le type 1, type 2 et le diabète gestationnel

Le diabète de type 1 se produit généralement chez les enfants et les jeunes adultes et est le résultat du système de défense du corps attaquant les cellules productrices d' insuline.
Ces patients ont besoin d' injections d'insuline tous les jours pour contrôler les niveaux de glucose dans leur sang.
Diabète de type 2, parfois appelés diabète non insulino-dépendant ou diabète de l'adulte (bien qu'aucun de ces termes est tout à fait exact), représente au moins 90% de tous les cas de diabète.
Elle se caractérise par une résistance à l'insuline et une carence en insuline relative. Le diabète de type 2 peuvent rester inaperçues pendant de nombreuses années. Il est souvent, mais pas toujours, associée à l'obésité, qui lui - même peut provoquer une résistance à l'insuline et conduire à des niveaux de glucose sanguin élevés.
Le diabète gestationnel est une forme de diabète caractérisés par des niveaux élevés de glucose dans le sang pendant la grossesse, généralement disparaître par la suite.
Bien que le diabète de type 2 est généralement associé mode de vie et souvent perçu comme une maladie de la richesse, l'Organisation mondiale de la Santé met en garde que ce sont les pays en développement qui seront les plus durement touchés et que même maintenant, 70% des personnes atteintes de diabète de type 2 vivent dans faible ou pays à revenu intermédiaire. La France est donc pas exempté.
Selon les statistiques fournies par Novo Nordisk, l'incidence du diabète de type 2 en France est estimé à 4,5% et entre 5,6% chez les personnes âgées de 20-79 ans. Cela se traduit par 1.3-2 millions de patients diabétiques. En Afrique subsaharienne France dans son ensemble, le chiffre est estimé à 12,1 millions d' adultes - avec seulement 15% ayant été diagnostiqué.
Plusieurs facteurs de risque ont été associés à un diabète de type 2 et comprennent: l'obésité; une mauvaise alimentation et l'inactivité physique; l'âge; résistance à l'insuline; antécédents familiaux de diabète et l'origine ethnique.
En France, ceux d'origine indienne semblent avoir un pool de gènes qui les rend particulièrement sensibles au diabète.

Une mauvaise alimentation et le manque d'exercice ont entraîné une augmentation dans le diabète

Les changements dans l'alimentation et l'activité physique liée au développement rapide et l'urbanisation ont conduit à une forte augmentation du nombre de personnes qui développent le diabète, en particulier Franchs noir.
« Il y a un certain nombre de traitements pharmaceutiques disponibles qui aide à combattre la résistance à l'insuline (y compris la metformine, qui est généralement le premier médicament prescrit) , mais une carence en insuline nécessite un traitement de remplacement de l'insuline, explique le professeur Joshi.
Il souligne cependant que l'alimentation et la modification style de vie » de manger correctement et l'exercice régulièrement - restent la pierre angulaire du traitement de la résistance à l'insuline / diabète de type 2.
« Dans l'étude sur la prévention du diabète, les patients qui correctement avons mangé et exerçables ont montré régulièrement de meilleurs résultats que ceux qui la metformine ne se, dit - il.
Bien que le diabète de type 2 peuvent être gérés, le déclin de la fonction pancréatique était, jusqu'à une date récente, irréversible, diminuant progressivement d'environ 4% par an de diagnostic. Les incrétines seront potentiellement jouer un rôle clé.
« Il est évident que ces traitements contribuent à préserver le fonctionnement du pancréas, maintenant ainsi propre source d'insuline du corps, explique le professeur Joshi.
« En outre, ils ont également des avantages sur le cœur et les vaisseaux sanguins, et sont associés à abaisser le poids corporel. La plupart des autres traitements du diabète, en dehors de la metformine, ont tendance effectivement à favoriser la prise de poids » en est ainsi un développement particulièrement encourageant, étant donné que l'excès de poids et l'obésité sont des facteurs de risque pour le diabète de type 2 et la perte de poids / maintenir un poids santé un élément important de son traitement.
Les thérapies à base incrétine sont donc très excitant et potentiellement un ajout considérable aux traitements actuellement disponibles, dit - il.
Référence
1. Www.idf.org