La menstruation: une question tabou dans les pays pauvres. | DSK-Support.COM
Santé

La menstruation: une question tabou dans les pays pauvres.

La menstruation: une question tabou dans les pays pauvres.

Le manque d'accès à des serviettes hygiéniques constitue un grave problème dans les nations pauvres. En conséquence, les filles manquent l'école et même culbute!

En 2017 on ne s'attendre les règles d'être un problème de développement, mais, selon l'approvisionnement en eau des Nations Unies et l'assainissement du Conseil de concertation, la mauvaise éducation de règles, le manque d'accès à des serviettes hygiéniques, des installations de lavage et d'élimination est un grave problème de santé dans les pays pauvres.

L'organisme des Nations Unies exhortent les organismes d'aide et les gouvernements pour lutter contre tabous entourant les règles comme doublure côté la question porte atteinte à la qualité de vie des femmes et des filles un impact sur leur scolarité, le travail et la santé.

L'éducation perturbant menstruelle

Une préoccupation majeure est que le manque de serviettes hygiéniques et des installations de lavage signifie les filles manquent l'école à cause de leur saignement.

load...

« Cela a une énorme retombées et de nombreuses implications. Non seulement pour les écoles, mais aussi dans le lieu de travail, sur les marchés », a déclaré Patkar, « Ceci est une question qui traverse la santé, l'éducation, les moyens d'existence et tous les résultats de développement. Il est centre de la scène."

Le Conseil a souligné à la recherche en Inde montrant que seulement 12 pour cent des filles et des femmes ont accès à et utiliser des serviettes hygiéniques, beaucoup ont une mauvaise compréhension de l'hygiène menstruelle et 23 pour cent des filles abandonnent l'école après la puberté.

« Il y a deux milliards de femmes dans le monde dans le groupe d'âge de menstruée entre 12 et 50. A un moment donné, 340 millions de femmes et les filles sont menstruées. Donc, l'ampleur de c'est assez énorme », a déclaré Patkar.

load...

Dans les pays développés, les femmes et les filles ont un meilleur accès aux produits et matériaux, et les installations étaient aussi plus largement disponibles, dit-elle.

La lutte contre les tabous qui affaiblissent les femmes

Elle a critiqué les croyances dans certaines sociétés - notamment celles dominées par les hommes - que les règles est « impur ».

« La menstruation est un phénomène biologique qui est responsable pour les générations futures. Nous ne serions pas ici sans lui. Il est vraiment étrange que nous avons tout ce silence, la honte, le secret et les tabous autour de lui », dit-elle.

« Cela a des implications énormes psychosociales pour une jeune fille qui portent jusqu'à la vieillesse. Il fait partie de la déresponsabilisation et la privation des droits des femmes et des filles. »

Les organismes des groupes du Conseil des Nations Unies, les gouvernements et les professionnels, et se concentre sur l'amélioration du sort des 2,5 milliards de personnes dans le monde sans accès à l'assainissement de base.

load...