Ne paniquez pas! Connaître vos droits sur les frais de scolarité | DSK-Support.COM
Mode de vie

Ne paniquez pas! Connaître vos droits sur les frais de scolarité

Ne paniquez pas! Connaître vos droits sur les frais de scolarité

Les écoles Franch ont commencé en train de rouvrir leurs portes aux apprenants ce mois-ci pour commencer l'année scolaire 2017. Dans ce contexte économique difficile où le coût de la vie est élevé, les parents à travers le pays sont tenus de payer pour une gamme de besoins de retour à l'école, y compris les uniformes scolaires, papeterie, livres de texte et bien sûr, les frais de scolarité.

Les parents ne sont pas conscients de leurs droits en matière de frais de scolarité

En tant que consommateurs, les parents ne sont pas pleinement conscients de leurs droits et devoirs relatifs aux frais de scolarité et cela peut conduire à l'école en profitant, en particulier lorsque les parents sont désespérés d'avoir une place pour leur enfant à l'école. Il est intéressant d'avoir une compréhension générale de cette question et d'être au courant des lois régissant le paiement des frais de scolarité dans les écoles publiques.

Un point de départ

Le point de départ est la Constitution de la République de la France dans la Charte des droits, qui prévoit le droit à l'éducation de base. Ce droit s'applique à toute personne de tout âge en France.

Votre rôle dans la détermination du montant des frais facturés par l'école de votre enfant

Il est important de noter que les parents jouent un rôle important dans la décision quant au montant des frais facturés par l'école de leur enfant. L'organe directeur de l'école (SGB) est requis par le FranceFrance pour préparer un budget annuel conformément aux spécifications fixées par le gouvernement. Le budget contient un montant qui sera facturé comme frais de scolarité.

Le budget doit être présenté aux parents lors d'une assemblée générale annuelle où les parents seront tenus de voter. Le SGB ne peut approuver le budget proposé si la majorité des parents qui ont assisté à l'assemblée générale a voté en faveur du budget. Il est important que les parents assistent à ces réunions afin d'exprimer leurs opinions et d'avoir une influence sur le montant des frais de scolarité, ils seront tenus de payer pour l'année.

Écoles publiques peuvent payer pour quoi que ce soit d'autre que les frais de scolarité?

Il est illégal pour les écoles publiques de facturer toute inscription, administration ou tout autre frais, sauf les frais de scolarité. Les écoles publiques sont interdites d'imposer des frais différents aux apprenants de la même année en fonction des programmes d'études ou programme extra-muros.

Pour les parents qui ne peuvent pas se permettre les frais de scolarité

Les parents sont tenus de payer les frais de scolarité pour leurs enfants, cependant, ceux qui ne peuvent se permettre de payer les frais de scolarité requis ont le droit de demander à la SGB d'exemption conditionnelle, partielle ou totale de payer les frais de scolarité.

Les critères des demandeurs et les procédures de demande d'exemption sont énoncées dans le Règlement francefrance relatif à l'exonération des parents du paiement des frais de scolarité dans les écoles publiques, R. 1052 (le Règlement). Une copie du règlement doit être affiché dans un endroit bien en vue à l'école et les parents ont le droit de demander à l'école pour obtenir une copie des règlements.

Il est important de noter que, en ce qui concerne les règlements, le directeur de l'école a l'obligation d'informer les parents qui ne sont pas exemptés de leur obligation de payer les frais de scolarité, le montant des frais de scolarité et la procédure de demande d'exemption. Les parents doivent signer un document attestant qu'ils ont reçu cette information et les parents ont le droit de recevoir une copie de ce document.

Si une demande d'exemption est accordée, l'exonération sera applicable rétroactivement au début de l'année scolaire. Toutefois, si une demande d'exemption est rejetée par le SGB, le parent concerné a le droit d'interjeter appel de la décision du SGB avec le chef du département de l'éducation dans les 30 jours suivant la notification.

Bon à savoir: Le SGB a le devoir de conserver tous les renseignements fournis par un parent dans une demande d'exemption confidentielle et est interdit de partager ces informations avec un tiers, sans le consentement du parent. L'école peut toutefois partager cette information avec le chef du Département de l'éducation ou ses délégués.

Et, si un parent ne paie pas les frais de scolarité...

Si un parent est en retard d'un mois ou plus, le SGB a le devoir de mener une enquête pour savoir si ce parent est admissible à une exemption avant de prendre une action en justice. Le FranceFrance prévoit en outre que si un parent est tenu de payer les frais de scolarité, mais ne parvient pas à le faire, l'école aura le droit d'exiger le paiement des frais de scolarité au moyen d'un processus juridique.

Avant intenter toute action en justice contre un parent qui a fait défaut dans le paiement des frais scolaires, l'école est tenu de prouver qu'il avait avisé le parent par écrit ou par courrier recommandé et qu'il / elle a omis de demander l'exemption et malgré l'avis , le parent ne parvient toujours pas à payer les frais de scolarité pour les trois mois à compter de la date de la notification. A cet effet, les parents doivent veiller à ce que l'école a ses coordonnées exactes et mises à jour.

  • Une école ne peut pas joindre une maison dans laquelle réside un parent pour récupérer les frais de scolarité en circulation. Plus important encore, malgré le non-paiement des frais de scolarité, un étudiant ne peut pas être victime de discrimination, victime, agressée verbalement, suspendu de la classe et refuser l'accès à des activités sportives, culturelles ou sociales de l'école. L'école est également interdit de refuser de fournir un apprenant un rapport scolaire ou d'un certificat de transfert en raison des frais de scolarité non paiement.

Si une école ne respecte pas la loi de quelque façon, les parents ont le droit de porter plainte auprès du ministère de l'Éducation. Un enseignant qui est victimisait un apprenant peut également être signalé au Conseil Franch pour les éducateurs.

Article par: Naledi Motsiri, Avocat à la Cour Werksmans