Mères célibataires, quels sont vos droits en matière de maintenance? | DSK-Support.COM
Mode de vie

Mères célibataires, quels sont vos droits en matière de maintenance?

Mères célibataires, quels sont vos droits en matière de maintenance?

Cette question est très étroitement liée aux responsabilités parentales et les droits des pères célibataires donc un bon point de départ est d'analyser ce que la loi 38 de 2017 des enfants dit sur les responsabilités des pères non mariés envers leurs enfants.

Où le père d'un enfant dans tout ça?

Tout d'abord, l'article 19 de la Loi confère automatiquement entière responsabilité parentale et les droits de la mère biologique d'un enfant. Ce que cela signifie est que la mère de l'enfant a la responsabilité et le droit de prendre soin de l'enfant, maintenir le contact avec l'enfant, agir en tant que gardien de l'enfant et de contribuer à l'entretien de l'enfant.

Mais qu'en est-il du père? L'article 20 de la Loi prévoit que, si le père est marié à la mère ou a été marié à la mère au moment de la conception, à la naissance ou à tout moment entre la conception et la naissance, il acquiert des responsabilités pleines et des droits identiques à la mère biologique de l'enfant.

Et, si le père d'un enfant refuse la paternité?

La question qui se pose alors est ce qui se passe dans une situation où un enfant est né et le père présumé de l'enfant nie la paternité et refuse de contribuer à l'entretien de l'enfant?

L'article 36 de la Loi prévoit que, dans toute procédure judiciaire dans laquelle il est nécessaire de prouver que toute personne est le père d'un enfant né hors mariage (par exemple dans une enquête d'entretien), s'il est prouvé que cette personne avait des rapports sexuels avec la mère de l'enfant à tout moment où l'enfant aurait pu être conçue, cette personne est, en l'absence de preuve contraire qui soulève un doute raisonnable, présumé être le père de l'enfant.

L'article 37 de la Loi va plus loin de dire que si une partie à une procédure judiciaire dans laquelle la paternité a été mis en cause refuse de se soumettre, elle-même de l'enfant à la prise d'un échantillon de sang afin d'effectuer des tests scientifiques relatifs à la paternité de l'enfant, le tribunal doit mettre en garde cette partie de l'effet que ce refus peut avoir sur la crédibilité de ce parti.

Quels sont vos droits en matière de maintenance?

En conséquence, la Loi prévoit les outils nécessaires pour établir la paternité. Une fois que la paternité a été établie, le père de l'enfant attire alors la responsabilité de contribuer à l'entretien de l'enfant.

L'entretien est calculée en tenant compte des moyens financiers des parents de l'enfant et les besoins raisonnables de l'enfant. En l'absence d'un accord relatif à l'entretien d'un enfant, la partie qui demande une contribution peut approcher la cour d'entretien dans la région où réside l'enfant et ouvrir une enquête d'entretien avec l'aide d'un agent d'entretien. La procédure est relativement simple qui consiste à remplir des formulaires standard, qui se trouve sur www.justice.gov.za, ou encore qui seront fournis par le tribunal compétent. Bien qu'il n'est pas nécessaire pour une partie d'employer les services d'un avocat pour entamer une enquête de maintenance, le processus peut devenir laborieux et prend du temps un, comme les tribunaux sont extrêmement occupés, surchargés et sous-financés.

Malheureusement, il y a aussi une tendance générale en France vers le non-paiement des pensions alimentaires pour les enfants. Les tribunaux ont les pouvoirs de redressement pour fixer le salaire, les biens ou les dettes du débiteur défaillant. En outre, le non-paiement de la pension alimentaire est une infraction pénale passible d'une peine d'un an de prison avec ou sans l'option d'une amende.