En ce qui concerne le divorce, quels sont les droits des grands-parents? | DSK-Support.COM
L'éducation des enfants

En ce qui concerne le divorce, quels sont les droits des grands-parents?

En ce qui concerne le divorce, quels sont les droits des grands-parents?

Qu'advient-il lorsque des conflits surviennent dans les familles et les grands-parents se voient refuser le contact avec leurs petits-enfants? Est-ce qu'ils ont un droit automatique à poursuivre leur relation avec leurs petits-enfants?

En bref, non.

Toutefois, en termes des articles 23 et 24 de la loi sur les enfants 38 de 2005, ils peuvent approcher un contact du tribunal et demande avec leurs petits-enfants (ou des droits plus étendus, le cas échéant), et le tribunal prendra une décision qu'il juge être dans le meilleur intérêt de l'enfant.

Quand ce n'est pas dans l'intérêt d'un enfant

En prenant sa décision, le tribunal a confirmé que la loi Franch ne donne automatiquement le droit aux parents légitimes, et a ajouté que les tribunaux ont toujours été réticents à interférer avec l'autorité parentale, sauf dans des circonstances particulières ou si une intervention dans une famille pourrait affecter le bien-être et les intérêts d'un enfant. Dans ce cas, les grands-parents se sont vu refuser l'accès à l'enfant au motif qu'il ne serait pas dans le meilleur intérêt de l'enfant à cause du conflit au sein de la famille.

Co-soignants par rapport aux contacts

Dans une décision plus récente, en 2016, un couple Mpumalanga appliqué pour devenir co-soignants de leur petit-enfant. Le père de l'enfant, leur fils, avait été tué dans un accident. Mais la mère de l'enfant opposé à la demande. La Cour a réaffirmé que les grands-parents ne disposent pas de droit automatique avec leurs petits-enfants, mais il a estimé qu'il serait dans l'intérêt de l'enfant d'avoir ses grands-parents lui rendaient visite au moins une fois par semaine. Dans ce cas, le tribunal n'a pas accordé aux grands-parents les droits et les responsabilités d'un aidant naturel, mais il ne considère qu'il est dans l'intérêt supérieur de l'enfant qu'elle en contact avec ses grands-parents paternels.

Les grands-parents ne sont pas autorisés à porter atteinte aux droits et responsabilités des parents

Dans une décision récente 2017 dans le Cap oriental, le père d'un enfant a été tué dans un accident de voiture peu avant que son fils est né. À la suite de son remariage, sa relation avec les grands-parents paternels de son enfant aigri et tout contact a pris fin. Les grands-parents alors présenté une demande de contact avec l'enfant. Fait intéressant, le juge en l'espèce a dit qu'il est généralement dans l'intérêt d'un enfant de maintenir une relation étroite avec leurs grands-parents. Toutefois, le juge a accordé la demande que sur une base circonscrite pour éviter d'interférer avec les droits parentaux et les responsabilités de la mère de l'enfant et son second mari.

Le message des tribunaux

Le message que les tribunaux envoient est que les parties autres que les parents qui veulent jouer un rôle important dans la vie d'un enfant doit représenter une influence positive, ne pas créer des conflits et des dissensions dans leur environnement et, surtout, respecter les droits parentaux et les responsabilités du ou les parents de l'enfant.