Stephen King revient avec la suite de 'The Shining'. | DSK-Support.COM
Divertissement

Stephen King revient avec la suite de 'The Shining'.

Stephen King revient avec la suite de 'The Shining'.

Mais l'auteur américain - qui a écrit plus de 50 romans et vendu 350 millions d'exemplaires dans le monde - ne se souvient comment il est venu avec l'intrigue pour son livre The Shining 1977.

Inspiration pour The Shining

Le roi et sa femme, qui vivaient dans le Colorado à l'époque, étaient allés à la montagne pour un week-end à la fin de la saison des fêtes, et étaient les seuls clients de leur hôtel.

« Nous étions très poissons contre le courant, parce que tout le monde vérifiait et nous sommes arrivés », at-il dit. «C'était effrayant parce que le vent hurlait à l'extérieur... Et toutes les chaises étaient sur les tables », at-il dit.

« Alors (comme) je suis retourné à la salle, je suis passé un de ces tuyaux d'incendie en toile sur le mur et je pensais que« gee, si qui se transforma en un serpent et est venu après toi. »

« Au moment où je suis rentré dans la chambre, j'ai eu toute l'histoire dans ma tête », at-il dit.

Gardien tente d'assassiner femme et son fils

Shining raconte l'histoire de Jack Torrance qui prend un emploi comme gardien hors saison dans un hôtel à distance et, finalement, tente d'assassiner sa femme et son fils.

Le livre a été fait dans le film 1980 du même nom, réalisé par Stanley Kubrick et mettant en vedette Jack Nicholson.

Maintenant, plus de 35 ans après que le livre a été publié, le roi a écrit une suite.

Sequel est appelé Hypnotic

Dans « Hypnotic », le roi reprend le personnage du fils, Danny Torrance, l'enfant avec des pouvoirs psychiques dans le livre d'origine, comme un vagabond alcoolique d'âge moyen.

Hanté par « l'héritage du désespoir, l'alcoolisme et la violence » de son père mort, il travaille dans un hospice où il tire ses pouvoirs paranormaux pour aider les gens à atteindre une mort paisible.

Mais son passé se réveille quand il rencontre un enfant télépathique, Abra.

King, 66, a dit qu'il n'écrit pas habituellement des suites

« Quand j'arrive à la fin d'une histoire, je suis fait avec ces gens, pas parce que je ne les aime pas plus, mais parce que je ne sais pas ce qui se passe à côté, » at-il dit aux journalistes à Paris le mardi.

Cependant, dans le cas de Danny, King a dit que le caractère « n'a jamais vraiment quitté mon esprit ».

« Je suis curieux et cela ne me arrive pas très souvent », at-il dit, ajoutant que peu à peu ce qui est arrivé à côté de Danny « a commencé à se former dans ma tête ».

« Je sentais que parce que la dépendance est quelque chose qui a tendance à courir dans les familles, je pensais que j'aller de l'avant et de le laisser être un alcoolique et voir s'il pouvait faire un meilleur travail que son père. »

King est un alcoolique

Un alcoolique se redressant, qui buvait beaucoup au moment où il a écrit The Shining, le roi a dit que quand il a commencé à écrire, il se méfiait de produire un « appareil sur l'alcoolisme ».

Un autre défi, at-il dit, était de savoir comment écrire quelque chose capable de terrifier les lecteurs qui étaient maintenant plus âgés et faire face aux choses vraiment effrayant dans la vie, comme le cancer et la mort.

« Beaucoup de gens pensent de Shining comme l'un des livres les plus effrayants qu'ils ont lu dans leur vie », at-il dit.

« Et je dis bien oui, vous étiez âgé de 14 ans, vous étiez absent au camp d'été et vous lisiez avec une lampe de poche sous les couvertures. Bien sûr, je vous fait peur, vous étiez facile!

« Maintenant, ils sont tous grandi et vous savez, peu importe ce que vous écrivez, il y aura un contingent qui disent" ah ben ce n'était pas très effrayant ».

Comment faire peur aux gens

Bien qu'il soit à une perte pour expliquer la genèse de ses idées, le roi dit comment effrayer les gens est plus facile à définir.

« La clé est de créer des personnages que les gens se soucient. Si vous souciez d'eux et ils sont en danger, alors vous avez peur pour eux », dit-il.

Quant à ce qui fait peur l'auteur lui-même, le roi - comme ses lecteurs - ne doit plus se tourner vers le paranormal pour cela.

« Je crains que la maladie d'Alzheimer », at-il dit. « La détérioration des capacités mentales, qui fait peur le diable hors de moi. »

Qu'est-ce que Stephen King fait peur?


Le premier film pour faire peur Stephen King? Disney 'Bambi' par FORA TV