Le tweet de Ntando Duma sur l'avortement du cousin provoque une controverse. | DSK-Support.COM
Divertissement

Le tweet de Ntando Duma sur l'avortement du cousin provoque une controverse.

Le tweet de Ntando Duma sur l'avortement du cousin provoque une controverse.

Actrice Ntando Duma a décidé de partager sa déception face à la décision de son cousin d'avoir encore un autre avortement

« Les gars, je suis sooooo stressé et très mal [pleurer visage emoji]. Mon cousin a juste fait son 3 e avortement cette année et elle est fière de lui », at-elle tweeté.

Mais elle a été inondé de réponses de moins-que-impressionné les utilisateurs de Twitter qui lui reprochaient d'avoir envoyer un message sur les questions familiales privées sur les médias sociaux et apparemment faire honte son cousin.

Un utilisateur a répondu: « Si elle a souligné sooo, pourquoi ne pas parler à son cousin et ne pas venir ici pour nous dire ?? »

Ntando a riposté avec un tweet épicé.

« Ni touché coz vous tous sont dans le même bateau? baba Kulungile «.

Mais tweeps ne Backdown et Ntando supprimé ses tweets au sujet de l'avortement de son cousin.

Elle a ensuite pris à Instagram pour poster des excuses longues

« Je voudrais présenter mes excuses à tous ceux que je l'ai offensé par mes tweets précédents au sujet d'un membre de la famille qui a subi une série d'avortements. En effet, ce n'était pas à moi de répondre à ses affaires privées sur une plate-forme publique, même si elle avait abordé la question sur les médias sociaux aussi bien « , at-elle écrit.

Ntando a ajouté que si elle était frustrée par les actions de son cousin, il n'a pas été son intention de la juger.

« Je parle d'un endroit préoccupé et émotionnel sans penser aux conséquences de mes paroles et offensant, blessants, et insensible ils pourraient être non seulement à un membre de ma famille, mais quelqu'un d'autre qui est passé par ce qu'elle a que ce soit par choix ou non... Je voulais simplement apporter une plus grande sensibilisation au fait que, malheureusement, les jeunes qui ne sont pas presque prêt à être engagé dans une relation, ni d'être les parents sont encore engagent imprudemment à des activités sexuelles non protégées... (sic) »

A qui cela peut concerner que je voudrais présenter mes excuses à tous ceux que je l'ai offensé par mes tweets précédents au sujet d'un membre de la famille qui a subi une série d'avortements. En effet, il était pas à moi de répondre à ses affaires privées sur une plate-forme publique, même si elle avait abordé la question sur les médias sociaux aussi bien. Je parlais d'un endroit préoccupé et émotionnel sans penser aux conséquences de mes paroles et offensant, blessants, et insensible ils pourraient être non seulement à un membre de ma famille, mais quelqu'un d'autre qui est passé par ce qu'elle a que ce soit par choix ou non. Je voudrais exprimer mes excuses les plus sincères pour la manière irresponsable dont je l'ai écrit les tweets et je reconnais que je pourrais avoir écrit ces tweets de façon plus diplomatique et positive. Je dois admettre que je suis frustré par mes actions de membres de la famille et de mauvaises décisions, mais je ne visais d'être critique envers elle par tout moyen. Je voulais simplement apporter une plus grande sensibilisation au fait que, malheureusement, les jeunes qui ne sont pas presque prêt à être engagé dans une relation, ni d'être les parents sont encore engagent imprudemment à des activités sexuelles non protégées... Si quoi que ce soit, affichant ces tweets m'a fait réaliser que nous qui sont assez privilégiés d'être informés sur les dangers et les conséquences des rapports sexuels non protégés, ont une énorme responsabilité d'éduquer, d'aider et de guider les jeunes et mal informés sur la façon d'éviter les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles. Je me sens très fortement sur ce sujet et je me sens encore qu'il doit être traité de toute urgence et à cause de la gravité de cette question, j'ai décidé que je maintiendrai une campagne de projet ou de sensibilisation qui va viser à éduquer les jeunes de France (en particulier dans les écoles rurales et canton) sur les répercussions des rapports sexuels non protégés et comment faire face à des grossesses non désirées ou la contraction des IST. Cela prendra du temps pour organiser en raison de l'élément logistique de celui-ci, mais je vais atteindre autant d'écoles et les jeunes que je peux... Vous tenir au courant à cet égard que votre soutien est impératif... Je ne peux pas le faire seul. Encore une fois, je présente mes excuses. Sais que je venais d'un bon endroit

Un poste partagé le 29 mars 2017 par Mme Ntando Douma Fleekiswa (de @dumantando) à 04h52 PDT