Abigail Breslin a diagnostiqué un SSPT après un traumatisme de viol. | DSK-Support.COM
Divertissement

Abigail Breslin a diagnostiqué un SSPT après un traumatisme de viol.

Abigail Breslin a diagnostiqué un SSPT après un traumatisme de viol.

Actrice Abigail Breslin a été secrètement bat contre le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) depuis qu'elle a été violée par un ex-petit ami

Le Little Miss étoiles Sunshine récemment rendu publique son passé douloureux en partageant un court poème sur le consentement dans les relations sur sa page Instagram pour marquer le Mois de la sensibilisation aux agressions sexuelles.

À l'époque, le 21 ans n'a pas révélé quand l'attaque a eu lieu ou si elle avait signalé l'abus à la police, mais elle a elle a gardé depuis expliqué l'assaut à elle-même parce qu'elle craignait les autorités croiraient pas et était préoccupé elle serait alors partenaire des mesures de rétorsion.

Abigail a fait l'aveu le dimanche 23 Avril en réponse à un utilisateur Instagram qui a dit la star, « viols signalés sont les seuls viols qui comptent », a incité l'actrice à riposter à la critique dans une longue note intitulée « Avertissement de déclenchement ».

« Tout d'abord, j'étais en état de choc et déni total. Je ne voulais pas me considérer comme une « victime » donc je retins et feint qu'il n'a jamais eu lieu. »

Elle poursuit: « Deuxièmement, j'étais en relation avec mon violeur et ne craignait pas d'être cru. Je craignais aussi que si mon cas ne conduisait nulle part, il serait toujours trouver et me faire du mal encore plus. »

Abigail, qui n'a pas identifié l'ex en question, était également préoccupé par l'impact de son traumatisme aurait sur ses proches

« Troisièmement, je savais mal à ma famille et les amis serait après avoir découvert et je ne voulais pas les mettre (à travers) que. »

Elle a continué à révéler l'attaque hante encore à ce jour.

« On m'a diagnostiqué un stress post-traumatique il y a un an et demi », écrit-elle. « Je l'ai fait beaucoup de progrès depuis l'événement a eu lieu, mais je ne prétends pas qu'il est pas quelque chose que je lutte avec.

«J'ai encore des flash-back, je reçois encore des cauchemars, je saute encore quand quelqu'un me touche de façon inattendue, même si elle est mon meilleur ami me tapant sur l'épaule. »

Abigail a conclu la note en insistant la déclaration du porte-parole au sujet de ne pas communiquer avec la police sur les incidents d'agression sexuelle « contribue à l'idéologie que les victimes de viol signalés ne sont pas d'importance »

« Il est injuste, faux et inutile... » at-elle ajouté. « Comptent des viols non signalés. Nombre de viols signalés. Fin de l'histoire. »

Cover Media